Bien-être & Développement personnel

Discutions amicales
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 The Power of Moments

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 794
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: The Power of Moments   Sam 5 Mai - 13:46

The Power of Moments

En lisant ce koob, vous découvrirez comment améliorer significativement votre vie en créant des moments inoubliables.

Vous découvrirez aussi comment :

- ressentir plus de joie et d’excitation ;

- développer votre créativité et trouver votre inspiration ;

- fuir la routine et faire la connaissance de votre “moi” ;

- être fier de vous en toute situation ;

- améliorer vos relations sociales de façon exponentielle.

Faites un bilan de votre vie. Que voyez-vous ? Très probablement une succession de moments heureux ou malheureux, mais toujours marquants, qui ont fait la personne que vous êtes aujourd’hui. Ces événements spécifiques donnent du sens à votre existence, ils sont donc essentiels. C’est pourquoi il est étonnant que personne ne se soit jamais demandé de quelle manière ils se forment, pourquoi ils deviennent importants et s’il est possible de les reproduire à volonté.

Dans “The Power of Moments”, Chip et Dan Heath explorent le fonctionnement et la psychologie liée aux meilleurs moments de la vie afin de les recréer intentionnellement et ainsi, vous permettre de devenir plus heureux.

Tous les moments importants suivent des règles psychologiques précises

Les événements les plus importants de votre vie sont des moments clés qui vous ont marqué profondément. Dans cette liste, vous trouverez sans doute de nombreux événements qui n’ont apparemment pas grand-chose en commun.

Il peut s’agir par exemple d’un anniversaire, d’un mariage, de la fin de vos études, de la naissance d’un enfant, ou d’un simple sourire, d’une conversation, d’une journée parfaite dans un pays lointain. L’importance objective de l'événement est indépendante de l’importance subjective qu’il prend pour vous.

Si vous y regardez de près, vous réaliserez toutefois que ces instants obéissent aux mêmes règles. Ils sont tous :

- des moments de transition, comme le premier jour de vacances ou le premier jour d’un nouveau travail ;

- des moments émotionnellement forts, qu’ils le soient positivement (la joie d’un enfant, par exemple) ou négativement (un divorce, un décès, une maladie) ;

- des fins ou des accomplissements (la fin du lycée, vos 30 ans, l’obtention d’un diplôme).

Ainsi, les souvenirs marquants ne sont pas issus de la routine : ils sont extraordinaires par essence. En effet, il semblerait que le cerveau ait tendance à oublier ce qui est répété et prévisible, et à se focaliser sur ce qui est singulier et surprenant. C’est notamment pourquoi vous vous souvenez surtout de ce qu’il s’est passé entre 15 ans et 30 ans : ce sont les “premières fois.”

Le résultat est que plus vous vivez dans la routine et plus le temps semble se raccourcir et passer vite. Au contraire, plus vous vivez des événements extraordinaires et plus le temps vous semble s’allonger.

Compte tenu de ce biais psychologique, voici la règle pour créer des moments inoubliables : soignez les débuts, les pics et les fins. Ce sont les seuls qui formeront votre souvenir. Plus ils seront soignés, et plus votre expérience et vos souvenirs seront sensationnels.

Si, par exemple, vous allez à Disneyland avec vos enfants, faites en sorte qu’ils aient :

- un bon début : une glace en faisant la queue ;

- un pic : un tour sur le manège le plus spectaculaire ;

- une bonne fin : l’achat d’une peluche.

Ce faisant, vous avez de grandes chances de créer un moment vraiment spécial, dont chacun se souviendra pendant très longtemps.

Au contraire, si à son premier jour dans une nouvelle entreprise on ne s’occupe pas vraiment du nouveau, on le présente à la va-vite à ses futurs collègues, on le fait asseoir à son bureau pour s’occuper de tâches insignifiantes, c’est un gâchis d’opportunités ! Un dirigeant compétent fera l’opposé et en soignant le premier jour de travail, en créant un pic et une fin agréable pour le salarié, il mettra en place une dynamique bien plus puissante. Ce dernier se souviendra toute sa carrière de son premier jour et les retombées en termes de productivité pourraient être majeures.

Les quatre éléments fondamentaux des moments clés

Pour qu’un événement prenne de l’importance, il doit avoir un sens particulier que les autres n’ont pas. C’est donc sur ce sens qu’il convient de se concentrer : comment en donner davantage ?

Quatre critères font qu’un moment est mémorable. Ces critères sont cumulatifs et indépendants les uns des autres : un seul suffit, mais ils fonctionnent encore mieux quand ils sont combinés. Il s’agit :

1. d’une émotion forte : un événement extraordinaire survient et vous transporte émotionnellement. Par exemple, vous recevez une lettre d’amour, vous retrouvez votre t-shirt préféré, votre enfant fait son premier dessin, vous êtes dans un endroit magique, etc. ;

2. d’une illumination : vous apprenez ou vous vous rendez compte de quelque chose qui va changer votre vie ou votre manière de voir, au détour d’un livre ou en écoutant un conseil, par exemple, ou en relisant votre journal intime après de nombreuses années ;

3. d’un moment de fierté : vous vous êtes dépassé et êtes fier de vous. Plus important encore, les autres le constatent et vous respectent pour ce que vous avez fait. Il s’agit des récompenses et diplômes de toutes sortes, d’exploits ou d’obstacles surmontés ;

4. d’une relation privilégiée avec une personne : vous partagez quelque chose d’unique avec un autre, un moment spécial. Il s’agit bien sûr des relations intimes, mais aussi d’un petit quelque chose en commun ou d’un instant de complicité.

Le but est donc de créer des débuts, des pics et des fins au moyen de ces quatre éléments. Plus vous en ajouterez, et plus le moment aura de chances de devenir vraiment spécial.

Analysez vos meilleurs souvenirs…

Qu’en déduisez-vous ?

Retrouvez-vous ces critères ?

Lesquels vous parlent le plus ?

Ce sont eux que vous devez privilégier pour créer des moments très spéciaux.

Vous pouvez introduire facilement une émotion forte

Pour créer un pic émotionnel dans une situation donnée, vous pouvez appliquer ces trois techniques :

1. augmentez l’attirance sensorielle. Il faut que vous ayez l’impression que quelque chose d’important est en train de se passer : par exemple, un nombre important de fleurs, la robe blanche pendant un mariage ou le fait de mettre ses meilleurs habits pour des occasions particulières. Si les personnes sortent leurs téléphones pour immortaliser l’instant, c’est que vous avez réussi à créer suffisamment d’attirance sensorielle ;

2. multipliez les enjeux. Tout le monde est en train de s’endormir ou de s’ennuyer ? Faites dans la compétition, dans le jeu. Demandez de la performance, du dépassement, mettez des dates butoirs à ne pas dépasser ;

3. interloquez. Cassez la routine, faites quelque chose de différent de ce qui est attendu. Surprenez dans le bon sens en allant plus loin que ce qui vous est demandé.

Malheureusement, ce n’est pas toujours facile. Provoquer des pics émotionnels demande parfois du courage, car les plus forts se font souvent au détriment du raisonnable. Gravir l’Everest, par exemple, n’est pas raisonnable et partir sur un coup de tête dans un autre pays est immature.

Une fois lancée l’impulsion initiale, il y a fort à parier que de multiples raisons viendront contrecarrer vos plans. Y céder, faire des compromis éteindra à coup sûr le feu que vous vouliez allumer. La raison d’être d’un pic émotionnel est qu’il abat les barrières et frise l’interdit. Le rendre raisonnable, c’est lui retirer son énergie. Souvent, pour avoir des souvenirs mémorables, il faut faire fi du confort ou de la sécurité.

Pour autant, il est possible, dans un cadre plus “normal”, d’avoir des pics notables, même s’ils ne seront pas aussi épiques. Les entreprises perspicaces, par exemple, ne se contentent pas d’accomplir ce qui est attendu d’elles. Les meilleures surpassent les attentes des consommateurs par surprise.

L’un des hôtels américains les mieux notés illustre ce propos. Bien que doté d’une infrastructure très moyenne, il est très apprécié en raison de son service clientèle qui procure ces pics émotionnels. Son téléphone rouge au bord de la piscine vous permet de commander ce que vous voulez, servi sur un plateau d’argent par des serveurs en gants blancs (surprise + attirance sensorielle).

Vous pouvez trouver d’autres exemples, tels que ce restaurant qui offre des repas gratuits de manière aléatoire, ou certaines compagnies aériennes qui jouent sur l’humour dans leur message de sécurité. Ils ont tous compris que le secret était de rompre avec le quotidien et cela fonctionne très bien.

Les recherches ont montré que les personnes déjà satisfaites, mais surprises dans le bon sens, dépensent encore plus que les mécontents, auprès de qui on essaye pourtant de résoudre au mieux le problème.

Les clients mécontents attirent l’attention, mais s’occuper de ceux qui sont déjà satisfaits en leur procurant des pics émotionnels est jusqu’à neuf fois plus rentable.

Pensez-y si vous travaillez dans le commerce ou dans l’entrepreneuriat !

Provoquez un moment d’illumination en toute facilité

Arrêtez de croire que tout a déjà été compris ou découvert. Même au quotidien, même dans la vie de tous les jours se cachent des trésors de connaissances, accessibles à celui qui prend la peine de bien regarder.

Prenez par exemple la découverte relativement récente des médecins concernant le lavage des mains avant une opération. Cette simple observation a sauvé plus de vies que la totalité des antibiotiques et analgésiques ! De même, les épidémies ont été jugulées dans de nombreux villages en Afrique en faisant simplement comprendre aux habitants les risques sanitaires que fait encourir l’absence de toilettes dédiées.

Aussi, au niveau personnel, un changement fondamental peut advenir sans que vous l’ayez vu venir. Un livre passionnant, une réflexion à la télé sur les dangers de la cigarette ou de l’alcool, un documentaire sur une secte, un article sur le sucre : les vecteurs d’une prise de conscience sont infinis.

Mais si vous voulez que l’illumination fonctionne, cette compréhension doit venir de la personne elle-même et ne pas être livrée sur un plateau. Tout ce que vous avez à faire, c’est recréer les conditions de la compréhension.

Par exemple, une entreprise confrontée à une baisse de son chiffre d’affaires à cause d’un produit devenu trop complexe peut demander à ses employés de l’utiliser comme le ferait un consommateur : ils s’en rendront bientôt compte eux-mêmes.

Autre exemple, les meilleurs professeurs ne donnent pas des cours clés en main. Ils mettent en place les conditions pour que les élèves posent eux-mêmes les questions et découvrent les aboutissants. Ils leur apprennent ainsi à réfléchir et à mémoriser.

Enfin, il est normal pour un parent qui aime ses enfants de vouloir les protéger. Toutefois, c’est en laissant ses enfants dans une relative difficulté, en ne leur donnant pas toutes les clés, qu’il leur rend le meilleur des services.

Si vous voulez appliquer ce principe sur vous-même, ce ne sera pas tout à fait pareil. Comment créer ses propres moments d’illumination ?

Rester dans sa tête et écouter ses pensées ne suffit pas pour mieux se connaître : il faut sortir de sa zone de confort, se mettre concrètement en situation et analyser son comportement.

Par exemple, créez une entreprise même si vous échouez, partez dans un pays étranger sans en connaître la langue, sautez à l'élastique, prenez un coach ou un mentor : ils vous pousseront plus loin et c’est là leur fonction première.

Attention cependant : la prise de risque n’est pas un accomplissement en soi. Un risque est un risque et peut mal tourner. Prendre un risque, c’est apprendre à se connaître et en extraire un souvenir mémorable.


Le moment de fierté est une rareté que vous pouvez susciter

Le besoin de reconnaissance est trop souvent sous-estimé. Il ne faut pourtant pas oublier que l’homme est un animal social et que se sentir inclus et reconnu à sa juste valeur est vital pour lui.

Pourtant, les moments de fierté sont rares. 80% des managers ont l’impression de féliciter sans arrêt leurs subordonnés, mais seulement 20% de ceux-ci ont l’impression de l’être. C’est pourquoi, si vous savez utiliser l’éloge et le compliment, vous avez un avantage énorme sur les autres : vous êtes capable de provoquer des pics de fierté qui auront de nombreux effets positifs sur vos interlocuteurs.

Nul besoin de faire un compliment démesuré : un petit compliment suffit, à condition qu’il soit personnalisé. Chacun souhaite se sentir unique et important. Alors fuyez les compliments généraux, impersonnels ou de convenance. Pour faire mouche, vous devez être focalisé sur la personne et sur ce qu’elle a fait de différent par rapport aux autres. Il ne s’agit pas de flatter, mais de souligner les points positifs.

Si c’est pour vous que vous souhaitez mettre en place des moments de fierté, voici quelques pistes :

- multipliez les étapes clés. Par exemple, si vous désirez apprendre la guitare, vous ne réussirez vraiment que si vous vous mettez des objectifs intermédiaires, comme dans un jeu vidéo. Pensez aux ceintures des arts martiaux : des degrés aident à suivre l’évolution et à mesurer le dépassement ;

- rendez visibles les étapes invisibles. Rappelez-vous les obstacles surmontés durant l’année et tenez un journal. Célébrez vos cinq années dans une entreprise, même si c’est votre patron qui aurait dû en profiter pour créer un pic de fierté chez vous ! Ne laissez pas passer vos étapes intermédiaires sans les voir et les marquer d’une pierre rouge ;

- entraînez-vous à être courageux. Comme les militaires qui s’entraînent à faire face à leur peur sans risque avéré, s’entraîner au courage par de petites actions journalières instaure une habitude sur laquelle vous pourrez toujours compter en cas de crise. Affrontez vos peurs : vous en sortirez grandi et vous transmettrez votre bien-être à vos proches.

Chaque journée apporte son lot de défis. N’oubliez pas d’apprécier à sa juste valeur votre capacité à les dépasser. À chaque fois que vous faites quelque chose dont vous pouvez être fier, célébrez-le dignement. Vous gagnerez confiance en vous et vous apprécierez davantage le voyage.

Créez une relation privilégiée par l’échange

Il est courant de penser que plus une relation est longue et plus le lien entre les personnes est profond, mais rien n’est moins vrai. Une relation peut stagner : des collègues peuvent se fréquenter pendant toute une carrière sans presque rien savoir les uns des autres, votre oncle que vous ne voyez qu’à Noël peut être un parfait étranger.

À l’inverse, une personne rencontrée fugacement peut en savoir plus sur vous en quelques heures que n'importe qui dans votre famille, car le critère déterminant l’importance de la relation n’est pas la durée, c’est la qualité de l’échange.

La qualité de l’échange se mesure de trois façons indépendantes, mais qui peuvent se cumuler :

- la synchronicité du moment : le regroupement des personnes, en foules, séminaires, défilés, mariages, etc., est une condition préalable. Certaines choses ne peuvent être faites à distance, et si on ne les a pas vécues “en vrai”, cela ne marche pas ;

- les difficultés et les épreuves rapprochent : les militaires, missionnaires ou humanitaires le savent bien. Rien ne rapproche plus des personnes que des difficultés partagées et des épreuves surmontées ensemble. Ceux qui se soumettent volontairement à des épreuves dans un but qui les dépasse, donnent du sens à leur vie et ce sens est même plus puissant que la passion. Aussi, faites ce qui a du sens pour vous plutôt que ce que vous aimez faire : vous serez bien plus tenace et vous vous rapprocherez naturellement des personnes possédant les mêmes valeurs ;

- faites preuve de compréhension mutuelle : évaluez ou demandez carrément ce qui compte pour l’autre. Validez ses buts : respectez qui il est et ce qu’il veut, ne dévalorisez pas son intérêt et faites ce qu’il faut pour l’aider à les atteindre.

Pour approfondir une relation, un échange et une révélation personnelle sont nécessaires. Faites preuve de curiosité et d’intérêt, en commençant la conversation par : “J’ai fini ma journée, et toi ?” Chaque réponse approfondira la relation.

Maintenant que vous savez, de qui voulez-vous vous rapprocher ? Avez-vous conscience que pour de nombreuses personnes, le critère de la qualité relationnelle est le plus important ? Rendez-vous compte des moments privilégiés que vous pouvez leur octroyer juste en leur parlant plus intimement.

Transformez les traumatismes en occasion de progrès

Dans les moments clés de l’existence, les traumatismes occupent une place prépondérante, car malheureusement, ils balayent tout sur leur passage.

Lorsque survient un traumatisme, il devient impossible de faire “comme avant” et la perte qui en découle est un défi de tous les instants. Ils sont, tout comme les pics émotionnels, des moments inoubliables.

Malgré la première impression, il est possible d’apprendre à les dépasser. Un traumatisme creuse toujours un trou : soit vous le remplissez avec du désespoir et de l’action, soit vous l’emplissez de courage et d’action positive.

Un traumatisme est un événement si important qu’il remet en question des pans entiers de votre vie. Il donne lieu à un questionnement qui n’aurait jamais pu avoir lieu sans lui : c’est donc une occasion de progrès. Un traumatisme surmonté permet ainsi d’évoluer bien plus rapidement que s’il n’avait jamais eu lieu.

Richard Tedeschi et Lawrence Calhoun ont étudié des milliers de personnes traumatisées, des épouses trahies, des vétérans de combats mutilés, des réfugiés, des malades du SIDA ou du cancer, des victimes de viol. Ils ont remarqué chez ceux qui n’avaient pas été brisés par l'événement de très nombreux effets positifs, dus à un changement de mentalité et leur ont demandé d’expliquer comment ils avaient fait.

Voici leurs conseils :

- apprenez à apprécier les petits moments de bonheur (la beauté d’un jardin, l’odeur du café, un rire d’enfant) ;

- célébrez et honorez vos relations (passez du temps avec les personnes que vous aimez, respectez-les, venez-leur en aide) ;

- appréciez votre force. Après un traumatisme, les petits problèmes quotidiens n’auront plus autant d’importance, vous aurez pris du recul et de la sagesse : vous serez devenu plus fort. Reconnaissez-le et appréciez-le à sa juste valeur ;

- identifiez les nouvelles possibilités. Lorsqu’un traumatisme vous ferme de nombreuses portes, cherchez d’autres issues. Vous ne savez pas où elles vous mèneront, alors, soyez curieux.

En cas de traumatisme, votre but est de le transformer en occasion de progrès. Or, transformer le négatif en positif fait partie des moments les plus précieux et mémorables d’une existence.

Créez votre vie idéale en multipliant les moments parfaits

Vous savez désormais comment faire pour rendre inoubliables des moments de votre vie. Gardez à l’esprit que les moments importants ne sont pas des moyens : ils sont les buts. Ce sont eux qui vous font sentir vivant et qui composent le meilleur de votre existence.

La puissance des moments est en effet si forte qu’elle peut à elle seule changer le cours d’une vie. Pensez par exemple à un professeur qui décèle en quelques minutes les talents cachés d’un élève, alors que tous les autres l’avaient traité de raté. Pensez à une main tendue lorsque vous êtes dans une situation difficile.

Bronnie Ware, qui s’est occupée toute sa vie de patients en phase terminale, a résumé les cinq plus grands regrets qui revenaient systématiquement dans leur bouche au moment de mourir. Ils auraient aimé :

1. avoir le courage de vivre leur vie plutôt que celle qu’on attendait d’eux ;

2. ne pas avoir travaillé autant ;

3. avoir mieux exprimé leurs sentiments ;

4. être resté en contact avec leurs amis ;

5. s’être permis le bonheur.

Ces pistes vous donneront une idée de comment mieux vivre votre vie, notamment en utilisant la puissance des moments, car si vous appliquez les techniques expliquées ici, vous éviterez d’avoir les mêmes regrets à la fin de votre vie.

Alors apprenez à ponctuer votre vie de moments choisis, dès aujourd’hui.

Par exemple, les médecins avaient annoncé à Eugène O’Kelly (P-DG de KPMG avec plus de 20 000 employés) un cancer fulgurant et qu’il n’avait plus que trois mois à vivre. Plutôt que de se laisser abattre, il a choisi de passer du temps avec toutes ses connaissances, en commençant par saluer une dernière fois les plus lointaines, de faire quelques dernières activités avec les intermédiaires, et de se consacrer entièrement à sa famille dans les dernières semaines, en créant volontairement des moments parfaits avec elle.

Ce qui est surprenant, c’est que juste avant de mourir, il déclarait avoir eu plus de joies en trois mois que durant les cinq dernières années ! Imaginez ce que vous pouvez obtenir vous aussi en termes de bonheur en créant vos propres moments parfaits.

Demandez-vous toujours “Que se passerait-il si ?” et trouvez les moments cachés dans votre vie. Soyez alerte et imaginatif, ne subissez pas votre vie, n’attendez pas que les bons moments arrivent : provoquez-les.

Que feriez-vous si on vous annonçait qu’il ne vous restait plus que trois mois à vivre ?

Conclusion

Apprendre à utiliser la puissance des moments n’est pas seulement indispensable pour améliorer sa vie au quotidien, c’est avant tout un moyen de connaissance de soi. Créer des moments magiques de façon volontaire revient à exprimer sa liberté à tout instant. Trouvez votre rythme, utilisez des moments clés pour devenir qui vous voulez vraiment être, car une vie bien vécue est en réalité une succession d’instants magiques.

Ce qu’il faut retenir de la lecture de ce koob :

- la vie est faite de moments spéciaux et il est possible de les provoquer ;

- faites attention au début, au pic et à la fin pour créer quelque chose de mémorable ;

- élévation du niveau émotionnel, illumination, fierté et relations privilégiées sont les quatre critères à respecter lors de vos créations de moments ;

- cassez la routine, surprenez, sortez de votre zone de confort, célébrez vos victoires ;

- transformez les traumatismes en expériences inoubliables ;

- plus vous créerez de bons moments et plus votre vie sera satisfaisante.


Revenir en haut Aller en bas
http://entraide.forumactif.org
 
The Power of Moments
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bien-être & Développement personnel :: SALON :: KOOBER( résumés) de livres-
Sauter vers: