Bien-être & Développement personnel

Discutions amicales
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Plus malin que le Diable

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 805
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Plus malin que le Diable   Sam 5 Mai - 20:24

lus malin que le Diable

En lisant ce koob, vous découvrirez que vous êtes le seul responsable de votre réussite.

Vous découvrirez aussi que :

- la peur et l’ignorance sont les pires ennemies de l’homme ;

- les périodes difficiles de votre vie sont des tremplins qui vous permettront de mieux rebondir par la suite ;

- savoir s’entourer des bonnes personnes est primordial si vous voulez atteindre vos objectifs ;

- les épreuves que vous traversez reflètent votre état d’esprit ;

- réussir au niveau personnel et professionnel est aisé, car les moyens d’y parvenir sont en vous.

En 1929, les États-Unis sont confrontés à une crise économique sans précédent. Napoleon Hill, auteur de plusieurs ouvrages révolutionnaires sur les secrets du succès et de la richesse, est alors ruiné. Il en vient à remettre en question sa vision de la réussite et écrit donc, en 1938, “Plus malin que le Diable”, qui sera publié 70 ans plus tard. Par le biais d’une discussion allégorique entre lui-même (“Monsieur Terrien”) et le personnage du Diable, il révèle que l’homme est le fomenteur de son propre malheur, car il est gouverné par la peur. Cette peur, c’est votre Diable à vous, autrement dit, vous-même.

Afin de mettre un terme à cette entreprise autodestructrice, Hill vous remotive en mettant l’accent sur l’élaboration de projets, l’inspiration, le dépassement de vos limites et la nécessité de bien vous entourer. Il démantèle toutes les méthodes utilisées par ce “Diable” qui cherche à vous déstabiliser, voire à vous conduire à votre perte. Vous serez ainsi en mesure de déjouer ses pièges et de transformer vos faiblesses en forces.

Vous êtes maître de votre destin mais n’en avez pas conscience

Pendant des années, Napoleon Hill côtoie les grands leaders de ce monde et les observe dans leurs réussites professionnelle, financière et personnelle. Il en retire des concepts précis, des méthodes pragmatiques. Il les applique ensuite à lui-même, avec succès, bien qu’il soit dans une période d’incertitude et de peur. Très vite, il réalise que la peur est le moteur de tous les échecs.

Cette peur, c’est le mental (le “Diable”) qui la crée et l’alimente, insidieusement et sans relâche.

Il comprend alors que pour atteindre et arriver à ses buts, il doit disséquer et analyser ces peurs qui paralysent ses actions. Il comprend aussi très vite que l’échec est causé par les limitations que l’être humain s’impose.

D’une rencontre déterminante avec Andrew Carnegie, célèbre philanthrope américain, naît l’idée de coucher sur le papier et de diffuser ces secrets de réussite. Un jour qu’il se pose la question de sa légitimité, il entend une voix venue de nulle part qui lui donne des instructions concernant l’écriture et la publication de son manuscrit. Il appelle cette voix son “autre soi”, sorte d’écho de son subconscient délivré de ses peurs et levant, de fait, les obstacles que Napoleon Hill érige depuis toujours. Grâce à ce déclic, il réinvente totalement son existence, notamment sa manière de penser et d’agir.

Pendant la Grande Dépression de 1929, il commence à rédiger ce mystérieux entretien qui met en lumière la façon dont les êtres humains se détruisent et ratent leur vie. Peur, ignorance, procrastination, échec sont les armes préférées du Diable. Pourtant, c’est grâce à ce “matériel” diabolique que Napoleon Hill tire la conclusion suivante : pour atteindre ses objectifs, il faut travailler sur soi consciencieusement et patiemment, afin d’évincer toute forme de parasitage.


Lorsque votre esprit est influençable, vous vous injectez un poison redoutable : la peur

Le Diable, autrement dit tout ce qui chez l’homme est négatif (sentiments, actions, traits de caractère, etc.), est omniprésent. Il représente donc l’énergie négative de chacun et la manière dont l’être humain l’appréhende (destruction et autodestruction). Malheureusement, cette énergie néfaste occupe 98% de l’esprit humain.

Or l’élément principal générateur de la plupart des échecs est la peur, qui découle de cette énergie. Elle est capable d’influencer n’importe quel comportement.

Napoleon Hill définit six types de peur :

1. de la pauvreté ;

2. de la maladie ;

3. de la critique ;

4. de la solitude ;

5. de la vieillesse ;

6. de la mort.

Celles-ci sont les plus efficaces, car elles remettent en question l’intégrité et la vie humaine.

Toute forme de peur a une emprise bien réelle et n’est pas facile à éradiquer. La pauvreté et la maladie, par exemple, affaiblissent considérablement et découragent toute forme de réflexion.

À l’échelle collective, la Première Guerre mondiale et la Grande Dépression américaine de 1929 sont des exemples caractéristiques de peurs pouvant immobiliser des nations entières pendant des années.

L’antidote à la peur — que le Diable redoute — est :

- le libre arbitre. Lorsque vous pensez par vous-même, en dehors de toute influence externe, vous restez objectif. Or un être pensant a son propre libre arbitre et maîtrise ses émotions. Les ennemis du Diable, en l’occurrence, sont les grands penseurs, les philosophes (Socrate, Platon, Confucius, etc.), car ils diffusent la connaissance à grande échelle ;

- la confiance en soi. Lorsque vous avez confiance en vous, rien ni personne ne peut vous détourner de vos choix et de vos décisions.

Il est très important d’apprendre à avoir du recul sur les situations, de manière à réfléchir et à désamorcer toute émotion excessive qui peut générer de la peur. Il est aussi essentiel de faire preuve de positivité afin de continuer dans cette voie.



La facilité n’est pas un atout

Après la peur et l’ignorance, un autre paramètre mène les hommes à leur perte : c’est le laisser-aller. Généralement, cette dérive se retrouve chez les personnes qui n’ont pas d’avis, qui se laissent influencer facilement, qui ne prennent pas de décisions et préfèrent se laisser porter par les événements. Autrement dit, ce sont les paresseux et ceux qui se laissent vivre.

Selon le Diable, il existe deux manières d’ancrer le laisser-aller dans l’esprit des hommes : soit par le biais d’un héritage génétique faible, soit dans un environnement propice aux dérives en tout genre (durant l’adolescence, par exemple).

De plus, certains types de pensées, sitôt entrées dans votre esprit, engendrent des habitudes néfastes :

- la superstition ;

- la peur ;

- l’avarice ;

- la cupidité ;

- la luxure ;

- la vengeance ;

- la colère ;

- la vanité ;

- la paresse.

Vous reconnaitrez certains des fameux pêchés capitaux… Sachant qu’une mauvaise habitude peut avoir un impact sur le reste : lorsque vous agissez mal dans un domaine, tous les autres sont touchés.

Le laisser-aller a donc une véritable emprise sur votre vie. Il suffit d’un déclencheur (une croyance, une action, une pensée, etc.) pour vous laisser prendre dans un mécanisme autodestructeur. De là surviennent le découragement et le désespoir qui vous empêchent de rebondir. Voici le portrait type d’une personne qui fait preuve de laisser-aller. Voyez si vous vous y retrouvez :

- elle n’a aucun objectif précis ;

- elle n’a pas confiance en elle ;

- elle ne fait aucun effort pour aller au bout de quoi que ce soit ;

- elle n’a aucune notion de la valeur de l’argent et dépense beaucoup ;

- elle n’est pas d’un tempérament enthousiaste ;

- elle ne prend aucune initiative ;

- elle fait preuve d’intolérance et d’esprit critique vis-à-vis de ceux qui réussissent.

Êtes-vous tous des “dériveurs” potentiels ?

Oui. C’est la manière dont vous utilisez votre esprit qui fait la différence. Et ce n’est pas une question d’intelligence ou de capacités, mais de réflexion. Si vous avez des objectifs clairs, définis, pour lesquels vous travaillez avec acharnement et rigueur, en collaboration avec autrui, vous êtes incontestablement sur la voie de la réussite.
L’échec est un formidable moteur de succès

La plupart des gens se laissent aller lorsqu’ils rencontrent un obstacle sur leur route. Ce peut être une rupture amoureuse, un rejet professionnel, l’incapacité à gagner de l’argent, à faire aboutir un projet, etc. Si par malheur ce genre d’obstacle réapparaît, la spirale de l’échec s’enclenche.

C’est là que les notions de confiance en soi et de pensée positive se révèlent importantes, car elles permettent de rebondir. Sinon, une seule personne sur dix mille arrive à persévérer après des échecs successifs. C’est pourquoi la pugnacité et l’endurance sont des qualités essentielles pour qui veut réussir sa vie.

Ainsi, lors de son mandat présidentiel (1933-1945), Franklin Roosevelt axe son discours non pas sur la dépression économique qui sévit, mais sur la reconstruction du pays. Son but est d’éradiquer la peur pour la transformer en courage et en espoir.

Tout comme Roosevelt, Thomas Edison, Henry Ford et d’autres personnalités contemporaines telles que Margaret Thatcher, J.K. Rowling, Oprah Winfrey ou encore Madonna, suivez la recette suivante si vous voulez obtenir le succès :

- pensez par vous-même et branchez-vous sur la pensée positive le plus souvent possible ;

- définissez votre but dans la vie puis un plan d’action pour l’atteindre, quitte à faire certains sacrifices pour éviter l’échec ;

- analysez chaque échec et tirez-en les leçons, mais aussi le positif qui peut en découler ;

- rendez service de manière utile et constructive ;

- considérez le temps comme un allié, pas comme un ennemi ;

- convainquez-vous que la peur prend sa source dans votre esprit, non dans la réalité ;

- soyez attentif à la qualité de vos pensées qui, positives, attireront des choses positives. Si elles sont négatives, elles ne vous apporteront rien de bénéfique. C’est la loi de l’attraction…

Ainsi, l’échec n’est pas inscrit dans vos gènes : il n’est pas héréditaire. Il n’est pas dû non plus à un manque de chance ou d’opportunités. Au contraire, l’échec est le premier échelon vers la réussite. Plus vos capacités à surmonter l’échec sont développées, plus vos chances de réussir sont assurées.

Si vous voulez diriger les autres, il faut d’abord apprendre à vous maîtriser

Un manque de maîtrise de soi engendre la pire dérive qui existe : c’est la porte ouverte aux excès, à l’indétermination, aux ratés, etc.

Selon Napoleon Hill, faire preuve de discipline commence par la régulation de trois appétits fondamentaux propices à tous les débordements :

- la nourriture : manger sainement, limiter les apports de graisses animales et de sucre permet de conserver un système digestif et un cerveau en bonne santé. Les toxines générées par la bonne chère ne sont pas les bienvenues chez qui souhaite garder la forme longtemps ;

- le sexe : les personnes qui ont un appétit sexuel au-dessus de la moyenne doivent transformer celui-ci en force. Celle-ci leur permettra d’accomplir des actions en vue de leur réussite professionnelle ou personnelle ;

- les opinions sans fondement : exprimer des pensées sans queue ni tête ne sert absolument à rien d’autre qu’à égarer son esprit et celui des autres. De plus, les suppositions ne confortent rien. Elles sont l’exact opposé des faits. Désirer s’exprimer à tout prix fait écho à la vanité et à l’égotisme. Les personnes qui sont maîtresses d’elles-mêmes sont discrètes, mesurées et ne divulguent que ce qui est important.

Ces trois appétits, s’ils sont mal gérés, deviennent des habitudes bien ancrées et très difficiles à juguler. Des habitudes mentales à l’image des lois naturelles qui s’ancrent d’elles-mêmes (comme la loi des saisons, par exemple). Autrement dit, le cerveau décide qu’une habitude est bonne ou mauvaise en fonction de sa répétition.

C’est le principe du “rythme hypnotique”, sorte d’hypnose du mental. C’est la pire des prisons dans laquelle un esprit humain peut s’enfermer, car le retour en arrière (éradiquer une mauvaise habitude) demande un gros travail sur soi. C’est pourquoi, en apprenant à laisser s’installer les bonnes habitudes, vous plantez les graines de votre propre réussite.

Cultiver les pensées et les actions positives renforce la dynamique de réussite

Les habitudes que vous prenez au quotidien doivent être surveillées de près dans la mesure où elles conditionnent votre mode de vie. Alors soyez prudents !

Afin de mettre à profit cette loi du rythme de façon positive, voici les sept principes que préconise Napoleon Hill :

1. vos objectifs doivent être clairs et construits. N’allez pas n’importe où et n’importe comment : vous perdez votre temps. Que ce soit dans vos actions, vos pensées ou vos émotions, soyez honnête avec vous-même et évaluez les situations en toute objectivité. Plus vous êtes structuré, plus vous avancez dans le bon sens. Et même si vous n’avez pas un plan d’action ultra précis, ce n’est pas grave. Le fait de réitérer, de persévérer, d’approfondir porte ses fruits, quoi qu’il arrive ;

2. vous devez vous maîtriser. Vous avez le contrôle de votre corps et de votre esprit, pas l’inverse, et vous n’êtes pas perméable aux influences externes, c’est pourquoi il est important de faire le tri ;

3. tirez des leçons de vos échecs. Souvent, l’échec survient quand il est temps de supprimer un fonctionnement négatif. Il vous permet de mettre en lumière vos faiblesses, vos erreurs de comportement ou d’action et de savoir comment éviter ce genre d’écueil la prochaine fois. Un échec compris et assimilé donne toujours une opportunité future ;

4. faites le tri dans votre entourage. Côtoyer des personnes négatives, critiques, (auto)destructrices n’est pas recommandé. En effet, sans le vouloir, vous faites preuve de mimétisme et devenez rapidement comme ces personnes. Entourez-vous de gens positifs, sains, qui ont les mêmes attentes et poursuivent les mêmes objectifs que vous ;

5. faites du temps votre ami. Les bonnes habitudes s’installent progressivement, il faut toujours un peu de temps. C’est en se mesurant à lui que vous devenez plus sage ;

6. vivez en harmonie avec vos valeurs, vos espoirs et votre entourage. Lorsque vous êtes en recherche de détermination, il vous faut prendre exemple sur l’harmonie de la nature, ordonnée et fluide ;

7. soyez prudent. Définissez vos plans d’action pour commencer et agissez lorsque vous êtes sûr de leur validité. Associez-vous à des personnes qui sont dans la même quête de réussite que vous. Ne faites rien sous le coup de l’émotion ni par affect.

Se défaire de vos habitudes négatives est donc tout à fait possible. Cela demande des efforts, mais en vaut largement la peine. Entraînez-vous petit à petit, au quotidien, à mettre en pratique les conseils et méthodes prodigués par Napoleon Hill. Désormais, rien ne peut vous arrêter sur le chemin du succès.


Conclusion

Dans sa quête personnelle du succès, Napoleon Hill se rend compte que les échecs ne sont rien d’autre que l’accumulation d’habitudes néfastes qui perdurent et s’ancrent solidement. Dès lors que cette énergie négative est renversée, le but recherché se transforme en possibilité bien réelle. Dans cet ouvrage didactique et pratique, l’auteur démontre comment prendre exemple sur certaines lois naturelles et les appliquer aux divers domaines de votre vie. Ainsi, grâce aux principes clairement énoncés par Napoleon Hill, vous pouvez transformer vos désirs en réalisations bien concrètes, en contournant tous les obstacles éventuels.

Ce qu’il faut retenir de la lecture de ce koob :

- vous êtes maître de votre destin, mais vous n’en avez pas conscience à cause des barrières psychologiques que vous vous mettez ;

- lorsque votre esprit est influençable, vous vous injectez un poison redoutable : la peur ;

- la facilité, vos désirs et vos envies les plus primaires ne favorisent pas votre réussite ;

- l’échec est un formidable moteur pour atteindre le succès avec sagesse ;

- si vous voulez diriger les autres, il faut d’abord apprendre à vous maîtriser ;

- cultiver les pensées et les actions positives renforce la dynamique de réussite.


Revenir en haut Aller en bas
http://entraide.forumactif.org
 
Plus malin que le Diable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bien-être & Développement personnel :: SALON :: KOOBER( résumés) de livres-
Sauter vers: