Bien-être & Développement personnel

Discutions amicales
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Conseils d’une amie pour des temps difficiles

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 674
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Conseils d’une amie pour des temps difficiles   Sam 5 Mai - 21:16

onseils d’une amie pour des temps difficiles

En lisant ce koob, vous apprendrez comment la pensée bouddhiste aide à supporter les émotions négatives et même, à les mettre à profit pour devenir quelqu’un de meilleur.

Vous apprendrez aussi :

- que faire en cas de difficultés ;

- à acquérir une nouvelle vision de la vie ;

- les bienfaits de la méditation dans l’épreuve ;

- comment combattre les illusions ;

- comment atteindre la paix.

Être vivant, c’est être soumis aux aléas des événements : s’imaginer pouvoir tout contrôler est donc une illusion qui peut s’avérer nocive. C’est pourquoi le bouddhisme considère que tout est impermanence, et que le meilleur moyen d’être heureux n’est pas de courir après la satisfaction des désirs ou de fuir les difficultés. Au contraire, c’est en confrontant avec courage et sagesse le chaos du monde que vous découvrirez qui vous êtes vraiment.

Les émotions négatives sont inévitables

Qu’est-ce qu’être heureux ? Il est courant de penser qu’obtenir la chose désirée rend heureux. Un temps considérable est consacré à la recherche de celle-ci qui, si elle n’est pas atteinte, rend malheureux.

Toutefois, bien souvent, même en l’atteignant, cela ne suffit pas. Après un bref instant de satisfaction, la nature humaine reprend le dessus et il devient à nouveau nécessaire de trouver mieux, cette nouvelle chose susceptible d’apporter ce bonheur tant recherché. Un bonheur qui apporterait la plénitude.

Sauf qu’être humain est indissociable du fait de ressentir de la souffrance. Croire qu’il est possible d’atteindre un état où la souffrance et les émotions négatives n’existent pas est une erreur fondamentale qui conduit à reproduire le même schéma toute sa vie : rechercher ce qui est agréable, se garantir contre ce qui est désagréable.

Ce mode de fonctionnement occasionne non seulement de la souffrance dès lors que l’agrément disparaît, mais empêche également de trouver une solution plus satisfaisante au problème de la souffrance, de la vieillesse et de la mort. En effet, tenter de plier le monde à ses désirs ne rend pas heureux. C’est en changeant d’état d’esprit, en apprenant comment réagir face à l’adversité que le bonheur peut commencer à être envisagé.

Il faut accepter ces émotions négatives, qui ne sont que des réactions psychologiques à un événement, et admettre qu’aucun événement n’est en lui-même bon ou mauvais : ce n’est que l'interprétation de l'événement par le mental dans un sens défavorable qui provoque la souffrance. Parfois même, ce qui était autrefois du plaisir se change en souffrance, et vice versa, car le mental est changeant, tout comme les émotions.

La première règle pour surmonter les épreuves est donc de se rendre compte que la solution réside en soi, au niveau de son mental et non à l’extérieur. Cela n'empêche pas de prendre les mesures matérielles nécessaires pour changer le monde, si possible, mais la vraie résolution du problème dépend — et dépendra toujours — d’un changement d’état d’esprit.



Peur et anxiété : les lances de la réalité

Parmi toutes les émotions négatives, la peur et l’anxiété sont les plus mal comprises. Pourtant, quoi de plus évident que la peur et l’anxiété ? Les animaux les ressentent et même les plantes semblent se recroqueviller face au danger. Fuir ce qui les provoque semble donc tout à fait naturel. C’est un acte de survie et ne pas prendre en compte ces émotions peut conduire à plus de souffrance et même, à la mort.

Malheureusement pour l’homme, l’évolution de son cerveau lui fait entrevoir de multiples situations de crise que l’animal ne peut envisager. Peur et anxiété prennent des dimensions exponentielles, même face à la crainte d’un événement qui n’est pas encore survenu ou qui ne surviendra jamais.

Elles sont mal comprises, car la peur et l’anxiété ne servent pas seulement à alerter d’un danger nécessitant la fuite ou le combat. Elles sont le signe que vous vous trouvez hors de votre zone de confort. Est-ce pour autant négatif ? Tout dépend de la réaction de votre mental. Si vous vous laissez emporter par les fonctionnements primaux, vous subirez la peur et l’anxiété et la souffrance éprouvée vous amènera à reproduire les mêmes réflexes, encore et encore. Mais si vous vous rendez compte qu’elles se manifestent à votre arrivée en terrain inconnu, alors elles peuvent devenir de précieuses alliées.

Le bouddhisme parle des “lances de la réalité” pour décrire les états négatifs provoqués par la peur et l'anxiété. La métaphore est parlante : une meilleure compréhension de la réalité se dissimule derrière l’impact désagréable des “lances” pour celui qui décide de les affronter. Ces émotions négatives peuvent être l’occasion d’une révélation sur soi-même, car elles dessinent les limites de chacun, déterminent où il y a un blocage, une souffrance.

La seconde règle est la suivante : peur et anxiété sont des révélateurs de soi, non pas forcément de ses ennemis. En adoptant cette perception des choses, il est possible d’avoir une approche différente et plus créative des difficultés.


Revenir en haut Aller en bas
http://entraide.forumactif.org
 
Conseils d’une amie pour des temps difficiles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bien-être & Développement personnel :: SALON :: KOOBER( résumés) de livres-
Sauter vers: